Les news du Smart Shopping Les news du Smart Shopping

Les news du Smart Shopping est un media conçu par Carmila pour les retailers.
Décryptages, tendances, dernières innovations digitales, conseils d'experts et initiatives locales : retrouvez toutes les bonnes pratiques marketing au service de la performance des points de ventes.
Les news du Smart Shopping est un media conçu par Carmila pour les retailers. Décryptages, tendances, dernières innovations digitales, conseils d'experts et initiatives locales : retrouvez toutes les bonnes pratiques marketing au service de la performance des points de ventes.

Comment engager son point de vente dans la lutte contre le gaspillage alimentaire ?

Pas moins de 10 millions de tonnes : c’est, selon l’Ademe, ce que représentent chaque année en France les pertes de nourriture. Pour diminuer ce gâchis, chacun peut agir à son niveau. Et les enseignes ont tout à gagner à devenir actrices de cette lutte. Plusieurs solutions peuvent être mises en œuvre, tant dans la gestion de l’enseigne, que l’utilisation de nouvelles plateformes. Explications.

Carmila -To good to go

D’un côté, 29 kilos de de nourriture gâchés par personne et par an dans l’Hexagone ; de l’autre des commerces alimentaires qui doivent gérer des produits invendus ou proches de leur date de péremption. Pour tous ces commerces, combattre le gaspillage n’est plus seulement une obligation légale – la loi Garot ayant instauré des mesures visant à lutter contre le gaspillage alimentaire – c’est aussi une façon de réduire les coûts.

La première chose à faire consiste à améliorer la gestion des commandes. Cela peut passer par une diminution du nombre de références présentes en point de vente, ou encore un affinement des produits proposés en fonction de la zone de chalandise. Également, peut être instauré un stickage des produits à date courte ou la création d’une zone dédiée en magasin, afin d’attirer l’œil du client.

Et pour ceux qui souhaitent aller plus loin dans l’anti-gaspi, il existe également de nouvelles solutions, proposées par le digital.

Valoriser facilement ses invendus grâce aux applications

Incontournable aujourd’hui, le digital offre des moyens efficaces de valoriser les invendus. Des applications géolocalisées mettent en relation magasins alimentaires et consommateurs friands de bonnes affaires, à l’instar de Too Good To Go, lancée en juin 2016. Elle propose aux clients des paniers surprises à venir chercher pendant une tranche horaire déterminée. « Idéalement, le panier doit pouvoir composer un repas. L’idée n’est pas de déplacer le gaspillage du commerce chez le consommateur », souligne Stéphanie Moy, responsable des relations presse de Too Good To Go. Boulangerie ou supermarché, chaque commerce de bouche peut très facilement s’inscrire sur le site. Après y avoir renseigné ses coordonnées, il est rappelé par l’équipe commerciale pour définir ses besoins et convenir des prix à pratiquer. L’application prélève une commission fixe sur les paniers de moins de 5€, et un pourcentage pour ceux supérieurs à cette somme.

Depuis sa création, l’application qui compte aujourd’hui 12 000 commerces partenaires dans toute la France, a permis de sauver plus de 11 millions de repas. Chaque panier étant estimé à 2,5 kg de CO2 économisés, cela représente également une économie non négligeable de près de 29 tonnes !

Les partenariats que Too Good To Go noue avec des centres commerciaux permettent de favoriser une implantation hors des grandes agglomérations. Ils offrent également la possibilité aux commerces indépendants de s’engager facilement dans une démarche similaire – et de profiter des retours des commerçants du centre. Grâce au partenariat noué avec Carmila à l’automne 2019, 117 commerçants ont pu adhérer au programme – restaurateurs, chocolatiers ou hypermarchés.  À ce jour, plus de 77 000 paniers ont déjà été sauvés dans 87 centres commerciaux. « Au lieu de perdre de l’argent, ces commerces valorisent leurs invendus. Par ailleurs, ils génèrent de nouveaux flux et attirent une nouvelle clientèle », ajoute Stéphanie Moy.

Too Good To Go Appli anti-gaspi

Des consommateurs anti-gaspi très motivés

À ce jour, Too Good To Go et ses 19 millions d’utilisateurs dans le monde semble l’application la plus populaire. Présente dans 14 pays d’Europe, elle travaille avec 38 000 commerçants et a déjà permis de sauver 29 millions de repas. Entre janvier 2019 et janvier 2020, le nombre d’utilisateurs français a doublé, pour atteindre 6 millions. Stéphanie Moy souligne notamment la présence d’utilisateurs très impliqués, devenus des ambassadeurs de l’anti-gaspi : « des communautés se sont naturellement créées, notamment sur les réseaux sociaux. C’est pourquoi, nous avons désormais une personne en charge de la construction et l’animation de ces communautés, pour continuer de grandir ». Elle précise que « Certains organisent même des événement locaux », qui permettent de donner une belle visibilité à la cause.

Et signe que l’anti-gaspi a de beaux jours devant lui, Too Good To Go a décidé de continuer l’aventure de l’autre côté de l’Atlantique en partant à la conquête des États-Unis où le gaspillage alimentaire atteint des sommets.

À lire aussi
 

Pour toute enseigne présente sur les réseaux sociaux, les événements récurrents sont d’excellentes occasions de...
 

Qu’ils soient fermés ou ouverts avec des restrictions, tous les points de vente ont dû...