Engager son enseigne dans une démarche de biodiversité

Comment engager ses points de vente en centre commercial dans une démarche éco-responsable ? Si le plus efficace est d’inscrire son enseigne dans une stratégie globale de réduction de son empreinte écologique (utilisation énergies renouvelables, limitation des déchets, réduction de l’empreinte environnementale…), il existe des solutions annexes que l’on peut mener localement en complément de ces efforts. A l’instar de commerçants innovants, Carmila a pris le parti de miser sur des opérations de reboisement local, grâce à un partenariat avec Reforest’Action. Explications.

Depuis sa création en 2010, Reforest’Action a un objectif clair et ambitieux : protéger l’environnement et lutter contre la déforestation. Pour cela, l’entreprise participe au financement de projets de reboisement au sein de forêts endommagées par les aléas tels que les maladies, les tempêtes, les incendies ou encore la déforestation. « Pour mener à bien nos objectifs, nous sommes partenaires de l’Office national des Forêts (ONF) et travaillons avec des ONG, des experts, et des entreprises sociales », explique Nicolas Blain, responsable communication de Reforest’Action.

Cette démarche a déjà séduit nombre de particuliers mais aussi plus de 1 000 entreprises dans le monde. En France, le point fort de Reforest’Action réside dans sa capacité à intervenir à la fois au sein des forêts détenues par l’État, mais aussi des propriétés privées – qui représentent près de 75 % des forêts hexagonales. Ainsi, en près de 10 ans, la société est parvenue à planter plus de 2 millions d’arbres dans l’Hexagone. Et son activité ne fait que progresser, puisqu’elle prévoit d’en planter 2 millions supplémentaires d’ici à mars 2020 sur le territoire. Pour les entreprises, nouer un partenariat avec Reforest’Action peut représenter une belle opportunité, et l’occasion de s’engager dans une cause planétaire.

Donner du sens à la collaboration

De la distribution à l’énergie, en passant par l’automobile, la banque, l’immobilier, la logistique… Nombreuses sont les entreprises et les secteurs qui peuvent s’engager dans une démarche en faveur du reboisement de forêts. Peu importe leur taille. « Depuis la petite startup jusqu’aux grands comptes, nous recevons actuellement chaque jour une dizaine de demandes d’entreprises désireuses d’agir pour la forêt », note Fanny Epaud, responsable des partenariats chez Reforest’Action.  Pour autant, il peut arriver que les valeurs ou l’activité d’une entreprise soient trop éloignées de celles valorisées par Reforest’Action, pour mettre en place une collaboration véritablement porteuse de sens. C’est la raison pour laquelle Reforest’Action veille particulièrement à établir un lien étroit entre la solution proposée et l’activité de la société, l’objectif étant de donner vie à une collaboration fructueuse et porteuse de sens avec ses entreprises partenaires. C’est par exemple dans le cadre de cette philosophie que s’est noué son partenariat avec la plus grande flotte de taxis hybrides et électriques d’Europe, les Taxis G7 Green. À chaque fois que le service enregistre 10 courses réalisées via ses véhicules green, un arbre est planté. Et c’est dans cette même dynamique que Carmila a décidé de travailler avec Reforest’Action, au même titres que d’autres enseignes comme Faguo ou Boulanger.

Plus de 30 000 arbres plantés partout en France grâce à Carmila

Depuis 2015, Carrefour France s’est engagé en faveur de la protection des forêts. Alors que l’entreprise avait déjà participé à la plantation de 30 000 arbres dans la forêt des Landes en 2015, elle a renouvelé l’opération avec 50 000 arbres supplémentaires en 2018.

C’est en 2017 que Carmila a voulu s’engager dans une logique de développement durable similaire. Grâce à une convention passée en juin 2018, la société s’est engagée à financer la plantation d’un arbre pour chaque mètre carré construit ou rénové dans ses centres commerciaux.  Ce programme ambitieux a ainsi permis de planter plus de 30 000 arbres à proximité des centres commerciaux gérés par l’entreprise. « Ce sont des résultats concrets que chaque centre commercial peut valoriser auprès de sa clientèle ou dans sa communication. Il n’est pas rare que des articles de presse locale en fassent l’écho », explique la responsable des partenariats de Reforest’Action.

Au même titre, l’enseigne Boulanger a réussi à mettre en rapport une action écologique avec un levier éco-responsable qui lui tient à cœur. En effet, dans le cadre de sa grande collecte d’appareils défectueux ou en fin de vie organisée du 27 mai au 15 juin dernier, le distributeur promettait de planter un arbre dès lors que 40 kg de déchets électroniques étaient collectés. Son objectif ? Atteindre 20 000 arbres plantés. Résultat de l’opération, avec plus de 965 tonnes de déchets électroniques récoltés, c’est plus de 24 000 arbres qui ont été plantés dans les Landes.

Et comme agir avec efficacité pour une cause engagée n’empêche pas de communiquer sur ses actions, Reforest’Action fournit à ses partenaires une liste personnalisée des bénéfices générés par la plantation d’arbres sur le climat, la biodiversité, la santé et même l’emploi. Une manière pertinente de relier une action dont les bienfaits pourraient amener à des interrogations chez les plus sceptiques, à des conséquences positives qui sont en réalité bel et bien mesurables.

Pour en savoir plus : www.reforestaction.com