Les news du Smart Shopping par Carmila Les news du Smart Shopping par Carmila
Les news du Smart Shopping est un media conçu par Carmila pour les retailers.
Décryptages, tendances, dernières innovations digitales, conseils d'experts et initiatives locales : retrouvez toutes les bonnes pratiques marketing au service de la performance des points de ventes.
Les news du Smart Shopping est un media conçu par Carmila pour les retailers. Décryptages, tendances, dernières innovations digitales, conseils d'experts et initiatives locales : retrouvez toutes les bonnes pratiques marketing au service de la performance des points de ventes.

Participez au Carmiday, le rendez-vous incontournable des professionnels du retail

Jeudi 23 septembre de 9h à 16h

La fondation, levier d’engagement des enseignes : l’exemple de Carrefour

Depuis vingt ans, la Fondation d’entreprise Carrefour poursuit une mission d’intérêt général. Comme le groupe qui l’a créée, elle œuvre en France et à l’international pour la transition alimentaire durable. Angélique Diarra, chargée de communication et des partenariats internationaux, et Etienne de Germay, chargé des partenariats internationaux, nous dévoilent les actions d’une fondation internationale dont les préoccupations vont jusqu’au cœur des territoires.

Appel à projet Fondation Carrefour et Carmila

Pouvez-vous nous présenter la Fondation Carrefour ?

La Fondation Carrefour a été créée en 2000. Sa mission est de travailler à « une transition alimentaire solidaire ». Ses actions sont fondées sur trois programmes : l’agriculture durable et solidaire, l’anti-gaspillage solidaire, et l’engagement sociétal. Avec le financement de 1 000 projets associatifs en 20 ans et des dotations représentant 6,75 millions d’euros en 2020, la Fondation Carrefour est l’une des fondations d’entreprises les plus actives de France.

Quelles actions emblématiques la Fondation a-t-elle menées depuis sa création ?

Au cours de ces dernières années, la Fondation a soutenu de nombreux projets au sein des 9 pays intégrés (dont l’État de Taïwan) dans lesquels le groupe Carrefour est présent : à la fois de manière pérenne sur les territoires, en travaillant avec des acteurs associatifs comme « Les Restos du Cœur » ou « Banques Alimentaires », et dans des situations d’urgence ponctuelle internationale, comme la crise du Covid-19.

Depuis 3 ans, la Fondation œuvre tout particulièrement pour la transition alimentaire solidaire, en soutenant des projets associatifs en lien avec la conversion au bio et à l’agroécologie : elle accompagne notamment le réseau « Cocagne » dans l’ouverture de jardins maraîchers bio et dans l’embauche de personnes en réinsertion. Engagée pour l’anti-gaspillage solidaire, la Fondation offre son soutien à des associations locales comme « ReBelle » (en Seine-Saint-Denis), qui transforme les fruits invendus en confitures, ou « Made in Cloister » (à Naples en Italie), qui valorise les invendus pour en faire des plats gastronomiques pour les plus démunis. La Fondation noue enfin des partenariats avec des organisations porteuses de projets sociétaux comme « La Ruche ».

En quoi la Fondation Carrefour permet-elle une action locale et un ancrage fort de l’enseigne dans les territoires ?

A l’image de l’enseigne, présente partout en France, nous finançons plusieurs têtes de  réseaux associatifs dont les antennes s’étendent sur tout le territoire. Cela nous permet d’avoir connaissance des besoins au niveau local et d’y répondre avec plus de réactivité. Par ailleurs, nous sommes également présents aux côtés d’associations locales telles que J’aime Boc’oh à Cognin (Auvergne-Rhône Alpes).

Pouvez-vous nous parler de l’appel à projets en cours avec Carmila ? 

Nous avons lancé avec Carmila un appel à projets, « Ensemble pour la transition alimentaire », visant à valoriser des initiatives locales en faveur d’une alimentation saine et durable. L’objectif est de soutenir dix projets locaux en leur apportant à la fois un soutien financier par le biais d’une dotation de 5 000 € versée par la Fondation Carrefour, et une visibilité accrue grâce à un stand éphémère dans un centre commercial Carmila.

Les projets soumis peuvent concerner l’agriculture durable, l’anti-gaspillage ou l’éducation nutritionnelle. Cette initiative entend donner de la voix à des petits projets dont nous n’aurions pas forcément entendu parler dans d’autres circonstances. Et c’est la raison pour laquelle nous avons noué ce partenariat entre la Fondation Carrefour et Carmila : afin de pouvoir donner une dimension à la fois nationale et hyper-locale à cet appel à projet.

En quoi est-il caractéristique de l’ADN des deux entreprises ? 

Carmila et Carrefour ont toutes deux, et depuis longtemps, un ancrage local fort et une véritable volonté de s’engager activement au sein des territoires. Aujourd’hui, cela se traduit par un appel à projet, mais celui-ci est dans la lignée de nombreuses actions menées toute l’année par les deux entreprises – à travers « ici on agit », le programme d’initiatives responsables de Carmila, ou « Act For Food » de Carrefour. Pour cette raison, nous sommes ravis d’avoir pu monter un partenariat qui ait tant de sens, et qui, nous l’espérons, donnera un coup de pouce décisif à des initiatives engagées.

« Depuis 20 ans, la Fondation Carrefour soutient des projets associatifs œuvrant pour la transition alimentaire solidaire dans les pays intégrés du Groupe Carrefour. En France, elle s’engage dans toutes les régions. C’est en poursuivant cette ambition que nous avons lancé l’appel à projets « Ensemble pour la transition alimentaire » avec Carmila. Cette coopération renforce notre implication commune pour le développement des territoires. »

Marie-Astrid Raoult, directrice de la Fondation Carrefour

À lire aussi
 

Comment engager ses points de vente en centre commercial dans une démarche éco-responsable ? Si...
3 min | #RSE
 

Pas moins de 10 millions de tonnes : c'est, selon l’Ademe, ce que représentent chaque...
 

En 2018, le marché de la seconde main représentait 7 milliards d’euros en France1. Dans...