Les news du Smart Shopping par Carmila Les news du Smart Shopping par Carmila
Les news du Smart Shopping est un media conçu par Carmila pour les retailers.
Décryptages, tendances, dernières innovations digitales, conseils d'experts et initiatives locales : retrouvez toutes les bonnes pratiques marketing au service de la performance des points de ventes.
Les news du Smart Shopping est un media conçu par Carmila pour les retailers. Décryptages, tendances, dernières innovations digitales, conseils d'experts et initiatives locales : retrouvez toutes les bonnes pratiques marketing au service de la performance des points de ventes.

Les nouveaux comportements consommateurs et le métavers

En 2021, le social shopping a convaincu 64 % des utilisateurs de réseaux sociaux1, tandis que TikTok a généré plus de 70 milliards de dollars via les achats in-app. La clé d’un tel succès ? Une expérience-client fluide, simple et rapide. Des caractéristiques qui répondent aux spécificités de l’achat en point de vente, mais aussi à la plus intrigante des nouveautés technologiques : le métavers. A l’occasion du Carmiday, Alexandre Moog, consultant chez Stratnxt, et Paul Guillon, Responsable Marketing Digital et Innovation chez Carmila, ont décrypté le potentiel de cette tendance majeure.

Carmila carmiday metavers sandbox

Des consommateurs friands d’expériences omnicanales

Achats en ligne, click and collect, social commerce… Deux ans après le début de la pandémie, alors que les clients sont de retour en magasin – et continuent de plébisciter l’expérience unique qui y est proposée – les pratiques numériques poursuivent leur développement. Ainsi, après avoir généré 492 milliards de dollars dans le monde en 2021[2], le shopping sur les réseaux sociaux devrait atteindre 1 000 milliards en 2025. Des chiffres impressionnants, qui témoignent de la manière dont les marques sont parvenues à tirer parti du web 2.0, dit conversationnel, en particulier auprès des millenials et de la génération Z.

Mais alors que l’innovation technologique poursuit son accélération, il n’est pas question pour les acteurs de se reposer sur leurs acquis. En 2022, c’est de Web3 qu’il est désormais question, avec le métavers. Soit un nouveau territoire, synonyme d’opportunités en termes de relation client, d’image de marque comme d’expérience candidat[3].

Le métavers et les enseignes : un nouveau champ des possibles

À l’image du plus populaire de ses ancêtres, Second Life, le métavers est constitué « d’un ensemble de mondes virtuels, dans lesquels les individus incarnent des avatars qui peuvent interagir les uns avec les autres. On peut le voir plus largement comme tous les mélanges d’expériences réelles et virtuelles », souligne Alexandre Moog, consultant chez Stratnxt. La différence principale tient dans le fait qu’il n’existe pas un, mais plusieurs métavers, chacun avec ses spécificités : cible, type d’utilisation, marques présentes. Leurs noms ? Roblox, Sandbox, Axie Infinity, Decentraland, etc.

Parmi les expériences dont peuvent profiter les utilisateurs, on trouve en bonne place… le shopping. Dès lors, les enseignes et les marques ont rapidement compris le potentiel de ce nouveau monde. Bien plus qu’avec un site e-commerce, le métavers leur donne l’opportunité de réinventer l’expérience virtuelle proposée, avec l’ouverture de nouveaux points de vente dans lesquels les clients peuvent déambuler ou procéder à des essayages (virtuels). Des marques comme Louis Vuitton, Dolce & Gabbana, Fendi, Gucci, ou encore Balenciaga ont déjà saisi l’opportunité en commercialisant des « skins » – des vêtements vendus pour habiller les avatars des utilisateurs.[4] Pour autant, ces univers ne sont pas réservés aux marques de luxe ! C’est ainsi qu’Adidas, Carrefour, Warner Music Group, Ubisoft ou encore Atari ont également fait le choix d’acheter des « terrains » pour proposer de nouvelles expériences virtuelles.

Carmiday métavers, Alexandre Moog, consultant chez Stratnxt, et Paul Guillon, Responsable Marketing Digital et Innovation chez Carmila

Le pari ambitieux de Carmila au sein du métavers

Carmila, à l’instar de Carrefour, a décidé de jouer la carte de l’innovation en achetant un terrain dans le métavers The Sandbox en mai 2022. Paul Guillon, Responsable Marketing Digital et Innovation pour Carmila, explique : « l’objectif, en investissant dans le métavers est d’atteindre et de fidéliser la nouvelle génération, avec des expériences qui leur ressemblent ». En ligne avec son ADN, l’entreprise souhaite devenir, dans l’univers numérique aussi, une destination de choix. Pour cette raison, elle s’est alliée avec Havas Sports & Entertainment, avec l’ambition de commencer à créer des expériences virtuelles, et ce, dès la fin de 2022. Une occasion unique de travailler avec des enseignes et DNVB ! À terme, Carmila souhaite également créer des NFT (non fongible token) qu’elle pourra vendre – en cryptomonnaie – sur le métavers et même proposer des événements culturels et des concerts en direct du monde virtuel. Soit les grands débuts d’une passionnante aventure.

Vous souhaitez participer à l’organisation d’un événement commun avec Carmila dans The Sandbox ?
Contactez groupe@carmila.com


[1][2] https://www.blogdumoderateur.com/social-commerce-utilisateurs-achat-reseaux-sociaux-2021

[3] https://www.huffingtonpost.fr/entry/carrefour-fait-passer-des-entretiens-dembauche-dans-le-metavers_fr_62864bece4b07828fd8c9241

[4] https://serielimitee.lesechos.fr/mode/news/0701056257015-le-luxe-a-lassaut-du-metavers-2460085.php

À lire aussi
 

Avec la fermeture des musées et autres établissements dédiés à la culture, de nombreuses initiatives...
 

Proposer des produits inhabituels, à bas prix, en quantité limitée, pour une journée ou un...
 

A l’occasion des 60 ans du Gaulois le plus célèbre de la bande dessinée, un...